visuel2
FLASH INFOS :
SUIVEZ - NOUS EN DIRECT SUR     
    
 

Cotonou abrite le premier congrès Afrique Francophone pour l’élimination de l’hépatite du 3 au 5 mars 2019

Cotonou abrite le premier congrès Afrique Francophone pour l’élimination de l’hépatite du 3 au 5 mars 2019. Appel à participation. les lignes directrice TDR DU CONGRES AFAH_VF10122018_ok

L’Afrique francophone fait partie des régions d’endémies élevées pour les hépatites virales B et C. Ces maladies constituent la seconde cause de décès dans le monde en ce qui concerne les maladies infectieuses chez les adultes (OMS 2014). Les pays de l’Afrique, notamment ceux francophones sont de plus en plus exposés aux hépatites virales B et C pour faute d’inaction des états qui la compose. Le Rapport 2017 de l’OMS affirme que 257 millions de personnes vivent avec une infection chronique par le virus de l’hépatite B (VHB), et 71 millions avec une infection chronique par le virus de l’hépatite C (VHC). En effet, ces deux endémies sont responsables de décès de 1,34 millions de personnes dans le monde, chiffre comparable à celui de décès par la tuberculose, mais inférieur au nombre de décès dû au VIH-SIDA. Malgré la lourde charge qu’elles font peser sur les populations dans tous les pays de l’Afrique francophone, ces maladies ne sont souvent pas considérées comme une priorité pour la santé et le développement par les états de l’Afrique francophone. Par ailleurs, Bien que  l’objectif 3 de la résolution de 2015 de l’OMS sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et la première Stratégie Globale du Secteur de la Santé (SGSS) en vue de l’élimination de l’hépatite à l’horizon 2030, ont appelé expressément les Etats à prendre des mesures pour combattre l’hépatite virale, la situation demeure inquiétante dans la plupart des états de l’Afrique francophone. Le manque d’initiative forte des états et les partenaires techniques et financiers rend complice tous ces acteurs des milliers de décès que les hépatites virales B et C causent chaque année dans les pays de l’Afrique francophone.

Au regard de tout ce qui précède, il y a nécessité de :

  • mobiliser des énergies et des compétences pour une meilleure lutte contre cette pandémie,
  • engager les organisations de l’Afrique francophone dans la lutte contre les hépatites,
  • fédérer les forces et énergies des organisations de l’Afrique francophone pour agir efficacement et durablement contre les hépatites,
  • Accompagner les états de l’Afrique de l’Ouest à éliminer les hépatites virales conformément à la résolution WHA 69.59 de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) du 25 Mai 2016,

C’est dans un tel conteste que certaines organisations de l’Afrique francophone ont décidé de créer une alliance dénommée « Alliance Afrique Francophone contre l’Hépatite (AAFHe) » pour contribuer à éradiquer  les hépatites. A cet effet, il sera organisé le premier congrès de l’Afrique francophone sur les hépatites.

Cet évènement dont l’organisation est placée sous l’égide de l’Alliance Béninoise des Organisations de la Société Civile contre les Hépatites Virales (ABOSCHVi)  aura lieu au Bénin du 3 au 5 mars 2019. Il réunira une dizaine  de pays de l’Afrique francophone, les organismes et institutions engagés dans la lutte contre les hépatites, pour porter sur les fonts baptismaux l’AAFHe et lancer un appel à travers une déclaration appelée «  la Déclaration de Cotonou » afin de déclencher le combat pour l’élimination des hépatites virales dans les Etats Africains d’ici 2030.

  • OBJECTIFS DE L’EVENEMENT

Ce congrès de façon générale vise à créer un environnement institutionnel pour engager les organisations de l’Afrique Francophone à intensifier les actions pour l’élimination des hépatites dans les Etats de l’Afrique francophone.

Pour vous inscrire FICHE DE PARTICIPATION AU CONGRES VF

by genetic